Follow by Email

Kerala


De Madurai à Peryar

En route donc pour Peryar.
En chemin petit arrêt dans une école, les enfants nous accueillent en chanson.


video



Une classe avec bureaux et une autre où les enfants travaillent sur des nattes.
Beaucoup d'illustrations aux murs, bien loin de l'école austère que nous avions visité dans le sud Maroc.
Ci-dessous la photo de l'école. Souvent aux abords des écoles, on voit de nombreuses fleurs. Il est de coutume d'y planter notamment des bougainvilliers.




Encore un arrêt dans une briqueterie, quel boulot! Les fours sont immenses mais à voir les tas de briques en déliquescence que nous voyons régulièrement sur notre chemin la température atteinte ne permet pas une bonne qualité.






Peryar

A Peryar nous visiterons un jardin d'épices, notre guide est très intéressant. Nous verrons les poivres, cardamones, clous de girofle, noix de muscade...
Nous respirons l'air pur de la montagne, le calme aussi après la pollution de Madurai, c'est bienvenu. Cette petite ville est très axée sur le tourisme.  Dans le village on peut acheter des épices mais je pense m'être fait un peu avoir...






Munnar

Munnar: la montagne de Monsieur Tata.





Les théiers sculptent les versants, c'est magnifique!



Nous allons nous y promener avec un guide, il faut dire que c'est un labyrinthe immense. Nous monterons jusqu'à la crête.  
A droite la propriété de Mr Tata, à gauche les terrains gouvernementaux.







Tous les 15 jours on repasse sur les mêmes arbustes pour les tailler. Les femmes sont armées de grands ciseaux auxquels est attaché un petit sac qui recueille les feuilles.






Mesure de la hauteur des arbustes.













Les feuilles sont ensuite transportées dans des sacs.



 La pesée de fin de journée.





Tout ravit nos yeux.




 Encore une fois nous sommes des siècles en arrière, imaginez toute votre vie à tailler des théiers.
 Tiens ce ne sont que des femmes...

Les habitations des employés.






Notre voiture va tomber en panne.


Le royaume de la débrouille pour changer la pièce. Quelqu'un ira en bus la chercher à Madurai.
Nous resterons un peu plus longtemps à Munnar pour notre plus grand bonheur finalement.















Nous retrouvons nos amis bretons qui suivent plus ou moins le même périple et déménageons dans une guest house située à flanc de colline avec vue sur les théiers. Le soir coucher de soleil sur les villages.






























Allepey ou Alapuzha

Nous sommes maintenant sur la côte ouest. Une petite carte pour mieux comprendre.

Allepey est connu pour ses backwaters. Auparavant, c'était aussi un grand port commercial, il en reste de nombreux vestiges.


Les canaux qui traversent Allepey sont malheureusement envahis par la végétation.

Les backwaters sont une véritable usine à tourisme mais restent quand même très attrayants.
Nous choisissons une balade de 4 h. Un grand bateau qui aurait pu accueillir 8 personnes rien que pour nous deux, avec chaises longues à l'avant. Un petit luxe que nous ne regretterons pas.
Les Indiens vaquent à leurs occupations quotidiennes indifférents aux passages des bateaux.
















Houseboat dans lequel on peut embarquer pour une nuit.
Paysages comme toujours photogéniques:



Au retour, balade dans le marché de légumes en gros..Une banane? Un yam?



Une belle église toute blanche à quelques km de là, au bord d'un canal:

Notre Guest House coup de cœur, aménagée dans d'anciens entrepôts:South Canal Holidays. Un petit luxe, un accueil formidable; ils peuvent organiser des excursions aux alentours, on y mange super bien. Bref si vous passez par là, une bonne adresse.


Cette étape, nous permettra de découvrir que notre chauffeur est raciste, il préférera se payer une chambre dans un hôtel plutôt que de dormir chez des musulmans, d'ailleurs ce jour là, j'ai perdu un peu confiance en lui, car il me prétendra qu'il n'y a pas de lieu où dormir pour lui dans la GH, ce qui après vérification s'avérera faux. Allez Deva nul n'est parfait!
Le phare, notre point de repère pour retrouver notre GH, et la plage..

Coucher de soleil sur la mer d'Arabie






Fort-Cochin et Cochin (Ernakulam)

Nous quittons Allepey avec un peu de regret. En route pour Cochin et première rencontre avec un éléphant au travail. Quand son maître va voir qu'on le photographie il va demander de l'argent. Allez, en voiture, tu n'auras rien de nous. Les sourires par ici sont quand même moins fréquents que dans le Tamil Nadu.



Fort-Cochin est une cité touristique. Des restos où on ne voit pas un seul Indien, des sollicitations à chaque coin de rue...  Nous aurons bien du mal à trouver une cantine locale pour manger un bryani au prix habituel. Tout semble un peu décor. Des filets de pêche chinois aux moules qui ici sont vertes! Pourtant, c'est une petite bourgarde calme et après toutes ces semaines je me surprends à regarder les vitrines....











Nous allons assister à un spectacle de Kathakali. Il faut venir tôt pour assister au maquillage qui dure une longue heure. La lente transformation de l'humain dans son personnage mythique. C'est comme une méditation car entre chaque couche de couleur il faut attendre que cela sèche.
Quand on pense qu'il renouvelle cela chaque soir...



Avant le spectacle un acteur va décoder pour nous la signification de chaque regard ou geste.

Les femmes ne peuvent pas jouer dans ces pièces traditionnelles aussi c'est un acteur qui joue le rôle de la séductrice. Mignonne non?















Le lendemain, il y a fête à Ernakulam (le Cochin moderne) de l'autre côté de l'eau. On va donc prendre le ferry pour assister à la fête des éléphants.
Ils sont lavés, brossés, astiqués et ils aiment.


Vas-y, t'arrête surtout pas ...



 En avant pour la grande parade qui consiste en fait, à changer la couleur des ombrelles.





Il y a un monde fou et le spectacle se terminera par un feu de pétards impressionant.














Ceux ci sont mis dans des pots de terre relié entre eux par une trainée de poudre sur une centaine de mètres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire