Follow by Email

Coutumes


Cérémonies de passage


Nous sommes attirés par une charrette qu'on orne de fleurs. Des hommes portant des brassées de guirlandes de fleurs sortent d'une ruelle. Nous demandons la permission de photographier ce magnifique charroi et curieux pénétrons dans la ruelle. Au loin on entend de la musique, nous arrivons sur une place où des gens dansent. On les regarde un moment et encore plus loin une tente est dressée,  je m'en approche, curieuse que je suis. Les gens s'écartent pour me laisser passer et je comprends trop tard qu'il s'agit d'un mort et que la charrette est pour lui. Nous apprendrons plus tard que notre présence auprès du défunt est un honneur pour la famille.
 


Le lendemain,  sur la route nous dépasserons un autre cortège funèbre, plus modeste, précédé par un adolescent frappant le sol avec une guirlande de fleurs, traçant un chemin pour le mort.

Après l'incinération, les cendres sont dispersées dans l'eau suivies d'offrandes (noix de coco, fleurs, ..)  disposées sur une natte. Nous assistons avec étonnement et respect à ces cérémonies étranges.


Pongal
La fête de Pongal a lieu en janvier (calendrier lunaire)
Réjouissances familiales dans les villes et villages. On offre des cadeaux, on s'habille de neuf. Vacances dans les écoles.
Le premier jour de Pongal on sort des maisons tout ce qui encombre, et vieilles choses, vieux vêtements tout est brûlé. Le deuxième jour, dans des casseroles neuves, on va faire bouillir du lait et du riz et surtout cela doit bien déborder de la casserole pour que l’année soit prospère. On se souhaite un "Happy Pongal", on échange des cadeaux, chacun arbore un nouveau vêtement.
On fait bouillir le riz

Nouvelles casseroles


Le lendemain près d'un temple
Feux pour les offrandes


 Le 3ème jour, on honore les vaches, elles son lavées et leurs cornes poncées et peintes.
Belles cornes





Les Kollams

Un kollam devant un temple avec des petites offrandes de fleurs




Devant chaque porte de maison ou de temple, tôt le matin ou tard le soir la femme dessine des kollams au moyen de poudres colorées. Ils sont rapidement effacés par les pas des passants cela va sans dire. Au moment de Pongal les femmes et les jeunes filles rivalisent de créativité. Ces dessins sont formés à partir de points disposés symétriquement. Ensuite les femmes dessinent au moyen de farine blanche qu'elle laisse adroitement glisser du creux de la main jusqu'au sol.
video






Bien souvent avant de faire ce dessin et après avoir balayé devant leur porte, elles étalent de la bouse de vache par terre... Il paraît que cela éloigne la vermine!



Un kollam moins traditionnel sur un trottoir
Ganesh (Dieu à tête d'éléphant, fils de Parvati) dansant



Vente des poudres colorées sur le bord de la route


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire